Il faut d’abord que je précise qu’il ne faut rien déduire de l’ordre que j’ai pu introduire entre « ces gens sans importance ». Cela provient uniquement de mon choix personnel en fonction de  mon envie et la puissance ou l’exactitude des souvenirs que je peux avoir. Je vais donc poursuivre ce que j’ai laissé hier.

Bon, il va peut-être falloir que je me lance. En fait si je fais ce blog c’est pour que ces personnes qui ont tant compté pour moi passent un peu à la postérité alors je cherche à ne rien oublier.

N°1 incarne l’image du père ou tout du moins l’image que je m’en fais en mêlant les qualités de celui que j’ai eu et celles dont il a tant manqué. Je n’accorde pas à mon père tous les défauts du monde mais les principaux sont sa froideur dans quasiment tous les moments de la vie aussi bien heureux que difficiles et son manque de communication. Ses qualités je dirais… une force qui te pousse à aller de l’avant dans les moments difficiles quelqu’un sur qui on peut compter, qui ne se défile pas. Cependant chez lui, cette qualité est forcément liée à la froideur dont je parlais la ligne précédente. Faut-il choisir entre être fort devant l’adversité et être insensible ou peut-on à la fois agir et faillir par les sentiments? C’est difficile à exprimer mais peut-on ressentir les choses en agissant finalement? Une extrême peine vous anéantit, vous met à terre, peut-on se relever pour déjà avancer et se demander comment en sortir? Peut-on jouir d’un bonheur en pensant déjà à construire demain? Je ne sais pas mais j’ai trouvé des gens qui ont su avec sensibilité ou du moins empathie me faire avancer dans la vie.

N°1 m’a ainsi transmis sa force en étant près de moi, en m’accompagnant, en se souciant de moi tout en gardant cette distance du fait qu’il n’appartient pas véritablement à ma vie. J’ai trouvé dans son regard la force d’y croire, d’avancer, d’être forte. Et le souci de me rassurer tout en me témoignant une sincère honneteté. Il m’a témoigné aussi une véritable disponibilité. Et pour tout ça je lui dit merci. C’est tellement agréable de pouvoir voir quelqu’un et de le quitter en ayant l’impression qu’il vous a rechargé d’énergie, d’espérance et aussi un peu de joie de vivre sans finalement faire grand chose simplement par sa présence. Les mots manquent parfois pour dire son attachement à quelqu’un- et encore je ne sais pas si le mot attachement est ici adéquate- en tout cas il y est des gens à qui on sera toujours reconnaissant d’avoir été là et qu’on ne pourra pas oublié.